top of page

TDAH chez l'adulte : comprendre les symptômes

TDAH chez l'adulte : comprendre les symptômes

Dylan Patiram
Badge profil vérifié

Auteur :

Dylan Patiram

Psychologue Clinicien

Spécialisation TCC

Publication :

10 juil. 2024

Mise à jour :

7 min

Temps de lecture
TDAH chez l'adulte : comprendre les symptômes

Le TDAH, ou trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, ressemble à une énigme complexe qui touche approximativement 3 à 5 % de la population.


Ce syndrome se drape dans des manifestations telles que les défis de concentration, une organisation précaire, un contrôle impulsionnel vacillant et une gestion du temps approximative. Ces obstacles peuvent créer un ensemble de dommages au sein de la sphère personnelle, professionnelle et sociale des individus marqués par le TDAH.


Nous ferons ici une expédition au cœur du TDAH chez l'adulte: explorer ses assises, reconnaître ses symptômes, comprendre son impact quotidien et le démarquer d’autres troubles similaires. Nous sèmerons également des graines de savoir pour accompagner les individus aux prises avec le TDAH, dans le but d'améliorer leur qualité de vie.

Les fondements du TDAH chez l'adulte

Les fondements du TDAH chez l'adulte

Photo de Semyon Borisov sur Unsplash

Ce spectre neurodéveloppemental intrigue par ses manifestations : une capacité de concentration en berne, un casse-tête dans l'organisation, un ballet d'impulsions incontrôlées et un art perdu de la gestion du temps.


Cette odyssée de complications jette souvent ses victimes dans les affres de difficultés personnelles, professionnelles et sociales, accentuant ainsi le poids de leur fardeau quotidien.


Qu'est-ce que le TDAH ?


Émergeant des profondeurs de la génétique, le TDAH se révèle être une anomalie du développement neurologique. Un déséquilibre intrigant dans la symphonie des neurotransmetteurs, maestros du plaisir et de la récompense, marque son existence.


Ce désaccord mélodique incite le cerveau des individus touchés à chercher incessamment des stimulations pour son système de récompense, dévoilant un tableau où l'inattention, l'hyperactivité, et l'impulsivité tiennent le premier rôle.


De l'enfance à l'âge adulte: la persistance du TDAH


Le TDAH, tel un spectre fidèle, dévoile ses premiers symptômes dans le jardin de l'enfance. Il est cependant notoire qu'avec l'âge, ses traits se fondent souvent dans un mieux-être apparent.


Mais, pour certains, ce compagnon de route s'invite sans bruit dans l'âge mûr, se dévoilant tardivement dans une révélation souvent inattendue.


Heureusement, cet invité tenace n'est pas invincible. Le TDAH peut être apprivoisé, ouvrant la porte à un éventail de tactiques pour dompter et gérer sa présence envahissante.

Identification des symptômes du TDAH chez l'adulte

Identification des symptômes du TDAH chez l'adulte

Photo de mari lezhava sur Unsplash

Au coeur de la complexité de l'existence adulte, le TDAH se révèle à travers trois symptômes cruciaux : l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité.


Telle une palette de couleurs au caractère changeant, ces symptômes varient en intensité et fréquence d'une personne à l'autre, colorant chaque situation d'une teinte particulière. À ces manifestations s’additionnent d'autres signes, moins éclatants peut-être, mais tout aussi entravants.


Ce ballet de symptômes, complexe et fascinant, impacte notablement le quotidien des adultes naviguant dans l'univers du TDAH.


Les manifestations de l'inattention


L'inattention, souvent devant le rideau, se dévoile par des difficultés à maintenir le cap de la concentration.


Les personnes concernées ont l'impression de voguer au gré des pensées, souvent détachées de l'ici et maintenant, perdant de vue les détails, manquant de vigilance, égarant des objets ou manquant des délais importants.


Cette particularité, loin d'être une simple inaptitude à se concentrer, tisse en réalité une toile affectant la performance professionnel, les études, les finances, les relations interpersonnelles et la sécurité.


Hyperactivité et impulsivité : moins visibles mais tout aussi présentes


Si l'hyperactivité et l'impulsivité montent moins souvent sur les devants de la scène chez l'adulte, elles n'en restent pas moins vivaces et troublantes.


Consistant en un besoin insatiable de mouvement, de parole, et dans une quête de stimulations incessantes, l'hyperactivité se fait souvent entendre. Les acteurs de cette danse incessante peinent à rester immobiles, en quête perpétuelle d'un nouveau rythme.


L'impulsivité, quant à elle, joue sa partition en précipitant paroles et actions, sans prélude de réflexion, conduisant à des décisions impétueuses, des interruptions impromptues ou des comportements à risque. Ces personnes vivent sur une scène où contrôler leurs émotions, désirs, frustrations, ou colères, devient un défi quotidien.


Cette dynamique peut engendrer des rappels à l'ordre de la part de la société quant à la communication, la coopération, le respect, la confiance et la responsabilité.


Aperçu des signes moins connus


Le script du TDAH chez l'adulte comporte également des actes moins connus, scènes parfois occultées, telles que la procrastination, s'apparentant à un report incessant des actions à entreprendre ; l’hyperfocalisation, s'abîmant dans une exclusivité thématique au détriment du reste ; une faible estime de soi, se jugeant sévèrement sous le poids des difficultés ; la sensibilité émotionnelle, traversant un spectre émotionnel aussi étendu qu’intense ; sans oublier les troubles associés, comprenant anxiété, dépression, troubles du sommeil, de l'apprentissage, de l'alimentation ou addictions, qui peuvent remuer les eaux de la quête d'un diagnostic précis et nécessitent parfois un accompagnement de spécialistes ou le recours à un psy en ligne pour ceux qui cherchent flexibilité et discrétion.

Les symptômes du TDAH chez l'adulte : implications au quotidien

Les symptômes du TDAH chez l'adulte : implications au quotidien

Photo de Boxed Water Is Better sur Unsplash

Le TDAH chez l'adulte dépasse de loin les simples questions de concentration ou d'agitation. Ces challenges envahissent la sphère professionnelle, altèrent la qualité des relations personnelles et compliquent à l'extrême la gestion des innombrables petites tâches du quotidien. Explorons les façons dont le TDAH impacte ces différentes sphères et les stratégies pour y faire face.


Impact sur la vie professionnelle


Pour les adultes atteints du TDAH, le monde du travail peut représenter une série d'obstacles souvent insurmontables. Respecter des délais, gérer efficacement plusieurs priorités, rester concentré malgré les distractions, ou encore suivre des consignes précises peuvent s'avérer être de véritables défis.


Il en résulte parfois conflits, sanctions, ou même un épuisement professionnel. Pour contourner ces écueils, il est primordial de s'orienter vers une profession en accord avec ses véritables passions, ses compétences spécifiques et ses besoins uniques. Adopter des méthodes d'organisation, de planification et de relaxation, sans hésiter à solliciter l'aide de ses collègues ou d'un coach, se révèlent être des démarches bénéfiques.


Conséquences dans les relations personnelles


Les répercussions du TDAH s'étendent également au terrain miné des rapports personnels. Les défis se multiplient : écoute active, communication fluide, gestion des impératifs de l'autre semblent souvent hors de portée, dressant un tableau de l'individu teinté d'irresponsabilité ou d'impulsivité.


Des conflits, des malentendus, voire une réelle détérioration des liens peuvent alimenter ces perceptions douloureuses. Reconnaître ses difficultés, échanger ouvertement avec ses proches, leur offrir confiance et affection, voici quelques-unes des pierres angulaires d'une démarche vers l'amélioration de ses interactions sociales.


La gestion des tâches quotidiennes


La spirale du TDAH envahit par ailleurs chaque facette de la vie quotidienne, de l'éveil matinal aux tâches ménagères, en passant par le paiement des factures ou les courses hebdomadaires.


Gérer son hypersensibilité en plus de la procrastination et autres troubles concomitants, transforme ces défis du quotidien en montagnes infranchissables.


Pour ceux aux prises avec les difficultés d'être introverti, le challenge peut sembler encore plus redoutable, ne serait-ce que pour s'engager dans des activités sociales de base ou se faire entendre dans un environnement bruyant.

Différenciation des symptômes et diagnostic

Différenciation des symptômes et diagnostic

Photo de Anne Nygård sur Unsplash

Dans le vaste monde des troubles psychiatriques, le TDAH chez l'adulte prend une forme caméléon, se glissant subtilement parmi d'autres conditions aux symptômes trompeusement similaires.


La quête pour un diagnostic précis est un parcours semé d'embûches, nécessitant une perspicacité aiguisée pour ne pas confondre le TDAH avec ses frères et sœurs d'infortune. Décryptons ensemble cet enchevêtrement diagnostique et embarquons vers la quête d'un diagnostic correct.


Symptômes du TDAH vs autres troubles psychiatriques


Le TDAH et divers troubles psychiatriques, tels que l'anxiété, la dépression, le trouble bipolaire, le trouble de la personnalité borderline, le trouble obsessionnel-compulsif ou encore le trouble du spectre de l'autisme, partagent des symptômes - un masque que revêtent indistinctement angoisse, impulsion et insomnie, entre autres.


Un brouillard symptomatique, où inattention, agitation, impulsivité, faible estime de soi, sensibilité émotionnelle, et troubles du sommeil danse une valse complexe et trompeuse. Pourtant, des indices spécifiques, tels que la durée, la fréquence, l'intensité, l'origine ou le contexte des symptômes, lèvent le voile sur la véritable nature du TDAH, distinguant notamment sa constante présence dès l'enfance, par opposition à la dépression ou au trouble bipolaire, visiteurs souvent tardifs de l'adolescence ou de l'âge adulte.


Par moment, les symptômes du TDAH sont masqués par un quotient intellectuel important, c’est ce que nous appelons la compensation. Ce qui se présentera alors au premier plan sera la fatigue du noble patient et une difficulté à se détendre.


Le TDAH, fidèle compagnon de route depuis les premiers émois de l'existence, se distingue par sa constance, là où l'anxiété ou le trouble de la personnalité borderline flirtent avec l'inconstance.

Ce traité signé avec un dysfonctionnement neurologique, alors que le trouble obsessionnel-compulsif ou le trouble du spectre de l'autisme tissent leurs pièges autour de pensées ou de comportements plus irrationnels.


Le chemin vers un diagnostic correct


Le diagnostic du TDAH chez l'adulte se fait héros d'un récit complexe, une épopée ponctuée de rencontres avec des spécialistes du domaine tels que psychiatres, neurologues, ou pédopsychiatres.


Cette alliance lentement forgée a pour ambition d'éclaircir les symptômes actuels et passés à travers le prisme des critères diagnostiques officiels, arborant fièrement les emblèmes du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) ou de la Classification internationale des maladies (CIM-10).


Dans cette quête, le médecin, tel un détective scrupuleux, démêle l'écheveau des informations personnelles, du parcours de vie, des antécédents médicaux et psychologiques, vers une compréhension affinée du patient. Questionnaires, tests neuropsychologiques, et échelles d'évaluation deviennent les outils de prédilection pour affûter le diagnostic.


Car le diagnostic du TDAH chez l'adulte, se pose si le noble patient présente, au moins, cinq des symptômes emblématiques d'inattention et/ou d'hyperactivité-impulsivité depuis un semestre, témoignage d'une lutte inégale entre le développement individuel et sa répercussion dans l'arène de la vie quotidienne.

Conclusion

Conclusion

Photo de Paul Skorupskas sur Unsplash

Le TDAH chez l'adulte s'avère être un complexe trouble neurodéveloppemental, révélant ses contours à travers une myriade de défis tels que les luttes pour maintenir l'attention, organiser le chaos du quotidien, moduler les impulsions soudaines et dompter le temps qui semble toujours filer entre les doigts.


Ces embûches peuvent avoir des impacts conséquents, se répercutant de manière défavorable sur le paysage professionnel, le tissu des relations personnelles et le pilotage des obligations quotidiennes.


Le TDAH, par ses symptômes, peut parfois se déguiser, se faisant confondre avec d'autres troubles psychiatriques aux manifestations similaires. Il devient donc crucial de distinguer le TDAH de ces homologues trompeurs, en s'engageant dans une démarche diagnostique rigoureuse pour s'assurer de la justesse du verdict.


Traitable, le TDAH débloque la porte à un éventail de stratégies visant à apprivoiser l’ensemble de ses symptômes. La Ritaline est le seul traitement médicamenteux à avoir l’autorisation de mise sur le marché. Il est prescrit lorsque les symptômes sont particulièrement invalidants. Les thérapies cognitivo-comportementales sont aussi indiquées car elles permettent de trouver des stratégies pour gérer le quotidien et d’apprendre à réguler ses émotions.


Si le spectre du TDAH semble planer au-dessus de vous, encourager la consultation d'un médecin spécialiste du TDAH devient un acte de première nécessité. Ce dernier sera en mesure de valider votre diagnostic et d'orchestrer un plan de traitement sur mesure. Se plonger dans les méandres de l'information sur le TDAH, s'armer de ressources adaptées, chercher le soutien d'un professionnel, d'un coach ou d'un cercle de partage, ainsi que mettre en œuvre des dispositifs d'organisation, de planification, de communication et de relaxation constituent autant de pas vers la maîtrise de ce trouble. Le site internet Raptor Neuropsy a publié un super livret sur le TDAH adulte. Il peut aussi bien vous servir tout comme renseigner votre entourage.


Le soutien des proches émerge aussi comme un pilier capable de vous soutenir face aux adversités et de mettre en lumière vos compétences uniques. Le TDAH ne se résume pas à une impasse; il peut être envisagé comme une source insoupçonnée de créativité, dynamisme, curiosité et richesse de perspectives.


Avec une aide judicieusement sélectionnée, vivre avec le TDAH tout en bonifiant sa qualité de vie devient une réalité tangible.

bottom of page